LES ESSENTIELS DU CHRISTIANISME BIBLIQUE

Le christianisme biblique honore Dieu selon la révélation qu’il nous a donné dans les Ecritures Saintes : La Bible. Nous n’avons aucune autre source d’autorité dans nos vies chrétiennes que la Parole de Dieu et nous lui obéissons autant que nous la comprenons.  (2 Timothée 3: 16, 17)

Le Dieu qui nous a fait sa révélation à travers sa Parole est Saint et n’a aucune communion avec le péché. L’humanité est devenue déréglée et égoïste : pécheresse.  Non seulement que Dieu ne permet pas la présence des pécheurs au ciel, mais il doit aussi les punir.  Le salaire du péché, c’est la mort. (Romains 6: 23, Apocalypse 21:27)

Ce Dieu de révélation est devenu homme en Jésus-Christ pour nous sauver de nos péchés. Il est mort sur la croix et ressuscité pour nous pardonner et nous justifier. Il a donné de nombreuses preuves de sa résurrection ainsi que ses dernières instructions à ses disciples avant de monter au ciel. Il va revenir un jour pour établir son royaume et pour juger les impies.  (1Corinthiens 15 : 1-10; Romains 1 : 18 + Apocalypse 20: 11-15)

Quiconque reconnaît à Dieu son état de péché et en demande pardon au nom de Jésus-Christ est sauvé : pardonné, justifié, possédant la vie éternelle et recevant le Saint Esprit qui est la preuve et le gage de notre adoption par Dieu. Désormais le croyant est devenu enfant de Dieu par une nouvelle naissance qui vient de l’Esprit de Dieu. (Romains 10: 9-16; Jean 1:12, 13; 1Corinthiens 12:13 + 2Corinthiens 1:21-22 + Romains 8: 9)

Le croyant se fait baptiser par immersion en témoignage de sa foi en Jésus-Christ selon l’exemple de Jésus et l’enseignement du Nouveau Testament. (Matthieu 28:19; Actes 8:26-40). Le croyant se réunit de façon habituelle avec la communauté des croyants dite « l’église locale » (1Jean 3:14; Hébreux 10:23-25) et pratique les éléments essentie1s de la vie du chrétien: la persévérance dans l’enseignement des apôtres (c’est-à-dire le Nouveau Testament, et l’Ancien Testament compris à travers le Christ), la communion fraternelle (c’est-à-dire des réunions de chrétiens), la fraction du  pain (c’est-à-dire le repas du Seigneur au culte), et dans les prières. (Actes 2:40-47)